Voici les 5 résultats

De l’adaptation à la création d’outils : MS Access, gestionnaire de bases de données

Au vu de la multiplicité des outils, de la difficulté de leur mise à jour, du risque de perte d’information en lien avec saisies multiples…, les équipes sont en attente d’outils communs de gestion des contacts et de l’activité, intégrant un ensemble de fonctionnalités : recherches multicritères, extractions et importations compatibles avec les outils de bureautique, génération de documents administratifs…

Selon les organisations, les informations à prendre en compte relèvent ainsi de différents types d’interlocuteurs (clients, partenaires…).

Ce système de gestion de données se veut donc évolutif, pour permettre à moyen terme, d’adjoindre des fonctionnalités nouvelles au regard de l’évolution de l’activité.

Une base de données permet de stocker et d’organiser une grande quantité d’information. Elle est gérée par un système de gestion (SGBD), autorisant l’ajout, la mise à jour, la recherche et la visualisation de ces dernières. MS Access, conçu par Microsoft pour la bureautique professionnelle (suite bureautique MS Office Pro.), intègre une interface graphique adapté aux besoins les plus courants des entreprises.

Au vu d’une attente forte en termes d’évolutivité, et dans une visée d’autonomie des équipes, le bureau ETCetera propose une formation-action. Elle vise le développement de compétences techniques de personnes référentes au sein de l’organisation.

Donner la parole au Travail : l’expérience, une richesse à transmettre

La transmission de l’expérience est aujourd’hui, déterminante au regard d’enjeux de gestion des ressources humaines, des compétences et de parcours professionnels : départs à la retraite, recrutements, intégration dans les équipes, lutte contre les risques psycho-sociaux…

Mais donner la parole ne suffit pas !

Prendre la parole suppose d’avoir quelque chose à dire, de se sentir légitime pour le dire. C’est dans le sentiment d’utilité sociale que se joue l’élan qui amène à prendre la parole.

Cette recherche-action propose de donner la parole à des personnes dont les emplois ou métiers sont le plus souvent mal considérés, ou du moins peu valorisés. Accueillir dans un collectif, la parole de personnes peu enclines à l’usage des mots et/ou de l’écrit, relève d’un processus d’accompagnement.

Prendre la parole, c’est sortir de l’ombre. C’est donc être prêt à se considérer comme détenteur d’une richesse qui mérite d’être transmise. C’est dans la fierté de son action que le professionnel saura raconter et tirer de son travail une connaissance utile, et utilisable par d’autres.

L’originalité de cette démarche repose sur des échanges qui combinent parole et image. Le recours à la vidéo conjointement aux techniques d’animation constituent un moyen au service de l’expression et de la communication au sein du collectif.

Groupe d’Analyse des Pratiques Professionnelles : Une approche systémique

Pour la transmission des valeurs en réinterrogeant collectivement les pratiques à l’œuvre

  • Comment situer son action, la comprendre et en apprécier la valeur et les limites ?
  • Comment prendre du recul et garder le cap sur les valeurs qui donnent sens à son action ?

Tels sont les questionnements de bon nombre de professionnels face aux changements relatifs aux organisations, dispositifs, politiques publiques, réglementations, mais aussi des besoins et demandes des publics, usagers, clients… Autant de changements qui placent les professionnels dans des situations de grande complexité caractérisées par l’insécurité, tout en étant marquées par de fortes exigences. Le GAPP est un espace d’exploration collectif des marges de manœuvre, et donc du pouvoir d’être acteur à part entière dans le cadre d’une activité professionnelle : se donner les moyens de se voir autrement agir, pour agir mieux avec les autres.

Groupe d’Analyse des Pratiques Professionnelles Techniciens de l’aide à domicile : se sentir à sa place entre professionnels

Les besoins en services à la personne renvoient à des transformations profondes de la société en termes sociodémographiques, en lien avec le vieillissement de la population, l’évolution de l’activité féminine, et l’évolution des trajets de vie, faits de plus en plus, de ruptures et de discontinuités.

Le développement du secteur des services à la personne repose sur la qualité professionnelle des personnels, une sécurisation juridique et technique des prestations pour gagner la confiance du clients/bénéficiaire, et une réponse efficace aux nouveaux besoins des personnes en perte d’autonomie, dépendantes ou handicapées.

Or, les employeurs peinent à recruter, et doivent gérer un turn-over récurrent. Les professionnels des services à domicile travaillent le plus souvent en solitaire. Ils ont peu d’occasion de mettre en mot leur pratique, la partager et en mesurer la richesse. Il est donc important de valoriser, maintenir dans l’emploi et accompagner le développement des compétences en direction de ces personnels.

Les Groupes d’Analyse de Pratiques Professionnelles (GAPP) offrent des espaces de parole entre pairs, autour d’un métier commun, dans une visée d’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers.

Illettrisme et entreprise : travailler en équipe

Un enjeu pour le salarié et l’entreprise

Cette formation vise l’acquisition des compétences nécessaire pour se construire au sein d’une équipe, en prenant en compte les besoins des salariés en difficultés face aux savoirs de base. La cohésion des équipes est un enjeu important, tant pour le salarié que pour l’entreprise qui l’emploie. Apprendre à travailler ensemble, renvoie à des compétences clefs, dans des contextes professionnels spécifiques. Il est donc central de fournir aux participants des repères pour mieux comprendre leur environnement et ainsi mieux se situer et agir dans leurs espaces professionnels. Cette formation vise donc le développement de compétences collectives au sein des entreprises.