Voici les 7 résultats

De l’adaptation à la création d’outils : MS Access, gestionnaire de bases de données

Au vu de la multiplicité des outils, de la difficulté de leur mise à jour, du risque de perte d’information en lien avec saisies multiples…, les équipes sont en attente d’outils communs de gestion des contacts et de l’activité, intégrant un ensemble de fonctionnalités : recherches multicritères, extractions et importations compatibles avec les outils de bureautique, génération de documents administratifs…

Selon les organisations, les informations à prendre en compte relèvent ainsi de différents types d’interlocuteurs (clients, partenaires…).

Ce système de gestion de données se veut donc évolutif, pour permettre à moyen terme, d’adjoindre des fonctionnalités nouvelles au regard de l’évolution de l’activité.

Une base de données permet de stocker et d’organiser une grande quantité d’information. Elle est gérée par un système de gestion (SGBD), autorisant l’ajout, la mise à jour, la recherche et la visualisation de ces dernières. MS Access, conçu par Microsoft pour la bureautique professionnelle (suite bureautique MS Office Pro.), intègre une interface graphique adapté aux besoins les plus courants des entreprises.

Au vu d’une attente forte en termes d’évolutivité, et dans une visée d’autonomie des équipes, le bureau ETCetera propose une formation-action. Elle vise le développement de compétences techniques de personnes référentes au sein de l’organisation.

Évaluation de dispositifs et de projets : Enjeux et démarches

Pour se poser les bonnes questions et adopter une posture adaptée en termes d’évaluation.

L’évaluation est un sujet qui intéresse d’autant plus lorsqu’il s’agit de politiques publiques. Les interrogations sont nombreuses, portant notamment sur la façon de valoriser un dispositif ou l’intérêt de poursuivre ou non une expérimentation, mais les malentendus le sont également. Et ce, dans un contexte peu préparé aux pratiques d’évaluation, plus enclin à manipuler les indicateurs chiffrés. Au-delà d’une recherche d’optimisation des dépenses, la culture de l’évaluation gagnerait à se développer dans nos administrations, également dans une recherche de sens pour les agents qui œuvrent dans une logique de service public. Le chemin est long tant la complexité est au rendez-vous sur le plan du périmètre de l’objet d’évaluation, du système d’acteurs des parties prenantes, des intérêts et attentes de chacun, ainsi que sur le plan de la dimension politique.

Les finalités de cette formation sont les suivantes :

  • Contribuer au développement d’une culture de l’évaluation dans la fonction publique ;
  • Promouvoir des pratiques d’évaluation en dynamique associant les parties prenantes, et inscrites dans une vision durable des actions conduites.

Groupe d’Analyse des Pratiques Professionnelles : une approche systémique

Pour la transmission des valeurs en réinterrogeant collectivement les pratiques à l’œuvre

  • Comment situer son action, la comprendre et en apprécier la valeur et les limites ?
  • Comment prendre du recul et garder le cap sur les valeurs qui donnent sens à son action ?

Tels sont les questionnements de bon nombres de professionnels face aux changements relatifs aux organisations, dispositifs, politiques publiques, réglementations, mais aussi des besoins et demandes des publics, usagers, clients… Autant de changements qui placent les professionnels dans des situations de grande complexité caractérisées par l’insécurité, tout en étant marquées par de fortes exigences. Le GAPP est un espace d’exploration collectif des marges de manœuvre, et donc du pouvoir d’être acteur à part entière dans le cadre d’une activité professionnelle : se donner les moyens de se voir autrement agir, pour agir mieux avec les autres.

Groupe d’Analyse des Pratiques Professionnelles : Une approche systémique

Pour la transmission des valeurs en réinterrogeant collectivement les pratiques à l’œuvre

  • Comment situer son action, la comprendre et en apprécier la valeur et les limites ?
  • Comment prendre du recul et garder le cap sur les valeurs qui donnent sens à son action ?

Tels sont les questionnements de bon nombre de professionnels face aux changements relatifs aux organisations, dispositifs, politiques publiques, réglementations, mais aussi des besoins et demandes des publics, usagers, clients… Autant de changements qui placent les professionnels dans des situations de grande complexité caractérisées par l’insécurité, tout en étant marquées par de fortes exigences. Le GAPP est un espace d’exploration collectif des marges de manœuvre, et donc du pouvoir d’être acteur à part entière dans le cadre d’une activité professionnelle : se donner les moyens de se voir autrement agir, pour agir mieux avec les autres.

Handicap et Travail : accueillir la clientèle en situation de handicap

Sensibilisation des salariés

La loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, du 11 février 2005, à travers sa définition du Handicap, est le signe d’une volonté affirmée de changer les regards et les pratiques sur le handicap. Ce changement touche autant la vie au travail, que le quotidien de chacun. L’accès à la vie de la cité pour tous implique une mise en conformité des lieux, mais également de changer le regard de tous, vis-à-vis des personnes en situation de fragilité, de handicap. La qualité la relation client en entreprise implique, de fait, la prise en compte des situations de handicap, visibles ou non. Il devient déterminant de fournir aux professionnels de la vente, les repères utiles à une meilleure appréhension des situations rencontrées.

Les finalités de cette formation sont les suivantes :

  • Contribuer à un service de qualité respectueux des personnes et de leurs différences, dans une logique de fidélisation.
  • Sensibiliser les professionnels de la vente et de la distribution, pour contribuer à une meilleure prise en compte des situations de handicap et le développement de pratiques inclusives.

Illettrisme et entreprise : travailler en équipe

Un enjeu pour le salarié et l’entreprise

Cette formation vise l’acquisition des compétences nécessaire pour se construire au sein d’une équipe, en prenant en compte les besoins des salariés en difficultés face aux savoirs de base. La cohésion des équipes est un enjeu important, tant pour le salarié que pour l’entreprise qui l’emploie. Apprendre à travailler ensemble, renvoie à des compétences clefs, dans des contextes professionnels spécifiques. Il est donc central de fournir aux participants des repères pour mieux comprendre leur environnement et ainsi mieux se situer et agir dans leurs espaces professionnels. Cette formation vise donc le développement de compétences collectives au sein des entreprises.

La pédagogie coopérative : valeurs et pratiques en question

Transmettre des valeurs en réinterrogeant collectivement les pratiques à l’œuvre

Les organismes de formation professionnelle qui se réfèrent aux courants exprimés dans les pédagogies actives, l’éducation populaire, la formation permanente ou les universités ouvertes, ont été créés sous l’impulsion de positionnements militants visant une société plus démocratique, plus solidaire et plus égalitaire.

Ces organismes se sont développés et professionnalisés, les équipes se sont renouvelées. Complexité et changement influent sur les pratiques des formateurs et tendent à remettre en question les fondements des compétences collectives au sein des équipes. Elles sont pourtant le ciment et la garantie du respect des valeurs qui ont présidé à la création de ces organismes de formation. Aujourd’hui, les personnels, en particulier les membres fondateurs s’interrogent sur la transmission de ces valeurs. La finalité de cette formation-action est de contribuer à la valorisation et au renouvellement par les professionnels de la formation, de leurs propres pratiques pédagogiques en cohérence avec le système de valeurs de l’organisme auquel ils appartiennent et/ou les contextes professionnels dans lesquels ils agissent.